Covid : à Mayotte, la crainte d'une submersion face au variant sud-africain

·1 min de lecture

Sur l'île, habitants et responsables sont inquiets face à l'arrivée du variant sud-africain. Depuis quelques jours, le nombre de contaminations remonte brutalement. Entretien avec Mansour Kamardine, député LR de la 2ème circonscription de Mayotte.

Depuis plusieurs jours, l'inquiétude règne sur l'île aux parfums. Alors que les chiffres des contaminations au Covid-19 étaient jusqu'ici stables, voilà qu'ils remontent : 19,7% de cas en plus enregistrés en une semaine d'après l'Agence régionale de santé. Depuis ce lundi 11 janvier, il est désormais obligatoire de présenter un test RT-PCR négatif daté de moins de 72 heures pour rejoindre l'Hexagone ou la Réunion. En 24 heures, un centre de dépistage a été déployé à l'aéroport de l'île capable de tester entre 400 et 500 personnes par jour.Pour Mansour Kamardine, député LR de la 2ème circonscription de Mayotte, c'est "la preuve" de la circulation du variant sud-africain, qui serait plus contagieux. D'autant qu'aux portes de l'île, les Comores voisines voient leur nombre de cas et de mort s'accroître depuis une semaine. Le député exhorte le gouvernement à régir en urgence. Entretien.Marianne : Quelle est la situation sanitaire à Mayotte actuellement ?Mansour Kamardine : Jusqu’ici, la situation était assez stable. La vie a repris son cours de façon très ordinaire. Seul le masque est obligatoire, mais les choses risquent de se tendre dans les prochains jours. D'ailleurs, on observe une remontée des cas ces derniers...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid : les régions peuvent-elles vraiment accélérer la campagne de vaccination ?

Covid-19 : "On assiste à une déstabilisation complète de tous les troubles psychiatriques"

Cancer et vaccin contre le Covid : "Pas de raison de craindre des effets secondaires plus importants"

Covid : pour ou contre un passeport vaccinal ?

Après les variants britanniques et sud-africains, des mutations du Covid-19 détectées au Japon