Covax : le mécanisme de solidarité internationale pour la vaccination freiné par les pénuries

·1 min de lecture

Les chiffres sont assez parlants. Alors que les pays "riches" semblent avoir bien avancé, dans l'ensemble, la vaccination de leur population contre le Covid-19 (37 % des injections), les pays à "faible revenu" sont très à la traîne. Et ce, alors que les premiers ne rassemblent que 16 % de la population mondiale. Comme l'indique le Journal du dimanche, selon l'ONG Oxfam, ceux-ci n'ont pu réaliser que 0,3 % d'injections. Si ce rythme venait à être maintenu, l'organisation relève qu'il faudrait à ces pays pas moins de 57 ans pour parvenir à protéger leurs habitants du Covid-19. Le mécanisme de solidarité internationale en faveur de cette vaccination, dit Covax, semble donc bel et bien freiné.

Le directeur de l'OMS avait déjà dénoncé cette inégalité vaccinale en mars dernier, mais force est de constater que celle-ci perdure. Aussi, en ce début du mois de juin, les appels à la générosité se multiplient. Le mécanisme Covax souffre d'un manque de doses du vaccin. En cause notamment : l'impossibilité pour l'Inde de produire une grande partie des doses devant aller aux pays défavorisés en raison de la flambée de l'épidémie sur son sol depuis plusieurs semaines, rappelle le JDD.

>> À lire aussi - Le vaccin Pfizer moins efficace contre certains variants avec une seule dose ?

L'hebdomadaire indique toutefois que, le 2 juin dernier, un sommet virtuel a permis de récolter quelque 2,4 milliards de dollars qui devraient servir à l'achat de près de deux milliards de doses qui seront livrées en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les touristes étrangers font leur grand retour sur les plages d'Espagne
Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour
Attractivité économique : la France plébiscitée par les investisseurs... malgré la crise
Le projet de loi Grand âge pourrait être présenté "dans le courant de l'été" au Conseil des ministres
Pour relancer l’économie, les Français sont prêts à dépenser plus pour des produits locaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles