Couvre-feu : "pas de tolérance particulière" pour les départs en vacances

·1 min de lecture

Pour les voyageurs prenant le train, un billet peut constituer un motif impérieux en arrivant sur son lieu de vacances ou à son domicile. Mais qu'en est-il pour les vacanciers se déplaçant en voiture, alors que le couvre-feu est toujours fixé à 18 heures pour freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19 ? Invité de la matinale d'Europe 1 au premier week-end des vacances de février, la porte-parole du ministère de l'Intérieur, Camille Chaize, a clarifié les règles en vigueur, dimanche. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 7 février

"Prendre ses précautions" en cas de long trajet

"Il n'y a pas de tolérance particulière", explique la responsable, pour qui "tout le monde connait bien maintenant les dispositifs". "L'important, c'est d'arriver à 18 heures sur son lieu, que ce soit un lieu de villégiature ou sur son lieu de résidence", indique-t-elle. "Donc, il faut s'organiser un petit peu différemment, prendre ses précautions, notamment si on a de la route à faire."

Et en cas d'embouteillage ? "Une fois de plus, il n'y a pas de tolérance particulière, mais selon les prévisions de Bison Futé, tout est au vert normalement pour cette journée", répond la porte-parole. "Mais il faut effectivement regarder la route avant de commencer son trajet pour arriver à 18 heures sur place."

190 "rassemblements festifs" démantelés depuis décembre

Interrogée sur les contrôles mis en place pour lutter contre les fêtes clandestines, Camille Chaize a par ai...


Lire la suite sur Europe1