Couvre-feu : retour sur un couac gouvernemental

Mardi 3 novembre, une déclaration de Gabriel Attal a suscité l'étonnement. Dans un entretien accordé à RMC et BFM TV mardi matin, le porte-parole du gouvernement a en effet affirmé qu'un couvre-feu à partir de 21 heures serait mis en place dans la journée à Paris, et peut-être en Île-de-France. "Tous les lundis soir, il y a une réunion à Matignon, avec plusieurs ministres présents autour de Jean Castex, décrypte Hugo Capelli, journaliste politique de France Télévisions. Cette possibilité d'un couvre-feu à 21h a été évoquée. Et cela semblait même acté aux yeux de Gabriel Attal, qui a décidé de l'annoncer." "Une forme de cafouillage" Sauf que cette annonce était apparemment bien prématurée, car, quelques heures plus tard, Matignon a publié un communiqué afin de démentir l'information et de temporiser. "Dans l'entourage de Gabriel Attal, on reconnaît une forme de cafouillage. Il aurait dû utiliser le conditionnel," ajoute Hugo Capelli. Le couvre-feu évoqué entrera peut-être en vigueur à un moment donné. Mais le gouvernement se serait bien passé de ce couac.