Couvre-feu : la police fait la chasse aux restaurants clandestins

C’est l’un des axes forts annoncés par le gouvernement vendredi 29 janvier : le renforcement des contrôles pour s’assurer que les mesures du couvre-feu sont bien respectées en France. Parmi elles, la fermeture des bars et restaurants. À Paris, ce sont en moyenne entre 300 et 400 établissements qui sont contrôlés chaque jour. Les forces de police tentent notamment de mettre fin à certaines pratiques clandestines. 15 jours de fermeture administrative en cas de délit Vendredi 29 janvier, les policiers contrôlent un restaurant dans la capitale. Des premiers éléments laissent penser que les cuisines fonctionnent et derrière une porte, les forces de l’ordre découvrent que des tables ont été dressées pour des clients, dont deux viennent de finir de manger. Le gérant assure que les individus sont des travailleurs qui réalisent des travaux dans la pizzeria mais aux yeux du commissaire de police, il s'agit bien d'un restaurant clandestin. En 48 heures à Paris, 24 restaurants ont été verbalisés. Ils risquent jusqu’à 15 jours de fermeture administrative et 3 750 euros d’amende.