Couvre-feu pendant le Ramadan : y a-t-il une tolérance pour la prière du matin ?

·1 min de lecture

Ce jeudi 15 avril, le Journal d'Ici (Tarn) assure que la préfecture du Tarn a donné des directives aux forces de l'ordre locales que les personnes musulmanes puissent prodiguer l’aumône islamique entre 19 et 22 heures et se rendre à la prière du matin à 5 h 30. Des règles qui se heurtent au couvre-feu et à la loi.

Des passe-droits pour les musulmans en plein Ramadan, vraiment ? C'est ce que semble indiquer un article du Journal d'Ici, un média local du Tarn. Publié ce jeudi 15 avril, il dévoile des directives venant de la Préfecture concernant les musulmans pour la période du Ramadan. Dans ces dernières, dont Marianne a pu se procurer une copie, l'autorité préfectorale explique aux policiers que " les pratiquants sont autorisés par la Préfecture à dispenser l’aumône (…) avant 22 heures ". Précisant ensuite que " les directives ci-dessus sont : pour le culte musulman ".Contacté par la rédaction de l'hebdomadaire local, Frédéric Roussel, directeur du cabinet de la préfecture, affirme, sans revenir dessus, que les " consignes (...) ne s'appliquent pas aux cas individuels mais uniquement aux actions menées au bénéfice des nécessiteux ". Le journal rapporte aussi que les personnes musulmanes pourront sortir dès 5 heures du matin, afin de se rendre à la mosquée pour la première prière se déroulant à 5 h 30.Rétropédalage préfectoralMais la préfète du Tarn, Catherine Ferrier, est revenue sur les dérogations mentionnées, ainsi que sur les propos de son directeur de cabinet....

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Fusillade dans le Tennessee : l’administration Biden face au fléau des armes à feu

De Paris à la Nièvre, une série de violences urbaines : un effet couvre-feu ?

"Faire un album comme un roman !" : rencontre avec le groupe Feu ! Chatterton

Couvre-feu : quel impact sur la fréquentation des commerces ?

Seize départements confinés, un couvre-feu retardé : les annonces de Jean Castex