Couvre-feu : les bars demandent à pouvoir rouvrir en journée

Source AFP
·1 min de lecture
Dans les zones de couvre-feu, contrairement aux restaurants, qui peuvent servir des clients jusqu’à 21 heures, les bars sans activité de restauration doivent rester fermés toute la journée. 
Dans les zones de couvre-feu, contrairement aux restaurants, qui peuvent servir des clients jusqu’à 21 heures, les bars sans activité de restauration doivent rester fermés toute la journée.

Dans un communiqué adressé ce lundi 26 octobre à Jean Castex, l?Union des métiers des industries de l?hôtellerie (Umih) demande, dans un « recours gracieux », l?autorisation au Premier ministre de pouvoir rouvrir les bars sans activité de restauration « entre 6 heures et 21 heures dans les zones de couvre-feu ». L?Umih affirme agir « à l?instar du SNEG & Co, le syndicat des lieux festifs et de la diversité » et déplore que « le décret du 16 octobre 2020 interdi(se) partout en zones de ?couvre-feu? l?ouverture des débits de boissons alors que les restaurants et les établissements étant à la fois restaurants et débits de boissons (bars/restaurants) peuvent, eux, poursuivre leur activité », bien évidemment, hors des heures du couvre-feu imposé par le gouvernement.

Deux Français sur trois soumis à un couvre-feu

À ses yeux, cette interdiction « crée une distorsion de concurrence inédite entre établissements relevant d'une même nomenclature ». Elle plaide que « l'esprit du texte, visant à faire respecter les gestes barrières et la distanciation sociale pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, n'est aucunement remis en cause si les débits de boissons respectent, comme les restaurants et les bars-restaurants, ces mêmes mesures et le protocole sanitaire renforcé défini par le ministère de la Santé le 5 octobre dernier ». Pour tenter d'endiguer une deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, deux Français sur trois sont désormais soumis à un couvre-feu nocturne, la me [...] Lire la suite