Couvre-feu : "Les mesures d'ordre général sont toujours injustes", affirme le maire de Nancy

·1 min de lecture

L'extension du couvre-feu, annoncée par le Premier ministre jeudi pour la Meurthe-et-Moselle (et 37 autres départements), est entrée en vigueur samedi à minuit. À Nancy, les bars ont fermé, tout comme la foire d'automne. Comme dans de nombreux autres départements, les Meurthois devront désormais rester chez eux entre 21 h et 6 h. Alors que ce département de l'Est n'est pas en alerte maximale, certains habitants dénoncent l'injustice de ces mesures.

"Les mesures d'ordre général, c'est toujours injuste", répond Mathieu Klein, maire de Nancy, invité d'Europe 1, samedi. "Vous vous adressez aussi bien à ceux qui ont fait de vrais efforts, qu'à ceux qui n'ont pas joué le jeu", poursuit-il. Pour autant, l'édile insiste sur la nécessité de redoubler d'efforts pour ne pas avoir à passer à l'étape supérieure : un reconfinement.

>> Plus d'informations à suivre...

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 24 octobre


Retrouvez cet article sur Europe1