Couvre-feu : la stratégie de territorialisation du gouvernement

·1 min de lecture

Quinze départements de l'Est de la France entrent en couvre-feu avancé samedi, de 18 heures à 6 heures, face aux mauvais chiffres de l'épidémie de Covid-19 dans ces zones. Ce choix de contraindre certains départements et pas d’autres est assumé par l'exécutif. "On s’adapte de manière pragmatique, là où la situation est la plus préoccupante", résume auprès d'Europe 1 un conseiller ministériel.

Il s'agit donc d'un retour à la méthode "territorialisée" mise en place cet été en Mayenne ou plus tard à Marseille. Seule différence notable : cette fois, les élus locaux réclamaient ces mesures, notamment dans le Grand Est. La carte du couvre-feu sera révisée d’ici une semaine. Le gouvernement garde un œil sur les courbes de l’épidémie mais anticipe un mois de janvier difficile, c’est la raison pour laquelle il démine déjà les prochains sujets délicats.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 2 janvier

La réouverture des lieux de culture et des stations de ski déjà reportée

Les lieux de culture ne rouvriront pas le 7 janvier, "pas possible" a annoncé vendredi Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Même chose pour les stations de ski : "je vois mal les choses", a confié cette semaine en Savoie le secrétaire d’Etat à la ruralité. Comme une illustration de ce qu’Emmanuel Macron expliquait lors de ses vœux : 2021 s’ouvre comme s’est terminée 2020 disait-il, "sur des efforts et des restrictions".

...
Lire la suite sur Europe1