Couvre-feu : dernier dans le métro, premier au boulot

·1 min de lecture

Qui sont ceux qui circulent dans les dernières lignes de bus, de train, de RER et de métro après le couvre-feu, désormais étendu dès 18 heures à l’ensemble du territoire ? Ceux qui triment, en “première ligne”, et “ceux qui ne sont rien”, comme Macron les avait baptisés en début de quinquennat. Reportage sur la ligne 5 du métro parisien.

Le carrosse ne s’est pas changé en citrouille : dans le métro parisien ce jeudi soir, il n’est pas minuit, mais 20 heures, et tout est comme avant. Le couvre-feu vient pourtant de commencer. Dans deux jours, il s’abattra sur l’ensemble du pays avec deux heures d’avance, comme l’a annoncé, quelques minutes plus tôt, Jean Castex. Les jours rallongent mais, bizarrement, les journées raccourcissent… Dire que la nouvelle plombe l’ambiance sur la ligne 5 serait exagéré. À ce moment de la journée, les regards vides, les traits tirés, les corps échoués sur les strapontins et les têtes appuyées contre les vitres constituent le décor ordinaire.20 heures. L’heure à laquelle cadres lessivés et petites mains usées regagnent leurs pénates. C’est le cas de Johanna, 32 ans, responsable d’une boutique Yves Rocher au centre commercial de la place d’Italie, et de Rabaf, 65 ans, qui rentre chez lui, béret vissé sur la tête, après son service d’agent d’entretien dans la même galerie marchande. " Tu peux me sortir la bavette d’aloyau ? " Marie, 43 ans, rentre elle aussi du boulot. Elle est au téléphone avec son aîné. Ses deux enfants restent seuls de 17...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Jean Castex annonce le passage à 18 heures du couvre-feu sur tout le territoire

"Voir son restau vide, ça donne envie de se pendre !" : à Marseille, la déprime du couvre-feu à 18 heures

Couvre-feu : ce que nous racontent les nuits dont nous sommes privés

Couvre-feu et fermetures d'établissements prolongés : les nouvelles mesures anti-Covid annoncées par Jean Castex

Boulot-dodo : tout ce que vous ne pourrez plus faire avec un couvre-feu à 18 heures