Canada : une femme promène un homme en laisse pour contourner le couvre-feu

·1 min de lecture
La jeune femme se voit infligée une amende de 1000 euros. Tout comme le faux chien. Très en colère, elle répète à la police que rien ne l’empêchera de sortir et qu’elle se fout des amendes. En cas de récidive, la sanction pourrait tout de même atteindre les 3800 euros

Alors que le couvre feu est strict au Québec de 20h à 5h, une jeune femme a décidé d’exploiter la seule permission pour sortir, celle de sortir son chien. Sauf qu’elle n’a pas d’animaux de compagnie et qu'elle a mis en laisse son ami.

Il est 21h dans le quartier de Sherbrooke, à Québec. Le couvre-feu est actif depuis plus d’une heure quand une patrouille repère une jeune femme tenant en laisse un homme. Aux policiers, elle indique qu’elle “promène son chien”. Les policiers, un brin provoqués, lui donnent immédiatement une amende.

La jeune femme se voit infliger une amende de 1000 euros. Tout comme le faux chien. Très en colère, elle répète à la police que rien ne l’empêchera de sortir et qu’elle se fout des amendes. En cas de récidive, la sanction pourrait tout de même atteindre les 3800 euros.

740 amendes

Depuis le 9 janvier et l’introduction du couvre-feu, une première dans cette province canadienne, plus de 740 contraventions ont été données. Des gens bravant les interdits, en particulier en voiture, parfois avec des taux d’alcoolémie trop élevés.

Quant au Covid-19, la situation dans les hôpitaux ne s’améliorent pas. Toujours plus de malades et d’hospitalisations. Les unités de réanimation sont pleines et de nombreux malades du Québec sont transférés vers d’autres provinces plus épargnées.

Ce contenu peut également vous intéresser :