Couvre-feu : ce qui est autorisé pour les départs en vacances

·2 min de lecture

La zone A a ouvert le bal des vacances d'hiver le 5 février dernier au soir. Hier, vendredi 12 février, ce fut au tour de la zone C (comprenant notamment Bordeaux et Paris) d'inaugurer ses congés. Mais attention, départ en vacances signifie-t-il partir quand on veut ? Capital.fr fait le point.

La première chose à savoir c'est que le couvre-feu, lui, ne prend pas de congés. Traverser la France pour retrouver son lieu de villégiature ne signifie donc pas partir à n'importe quelle heure, en particulier le soir. D'autant que le gouvernement, décidant de ne pas reconfiner le pays, a appelé les Français à la plus grande vigilance : "L'heure n'est pas au relâchement", a même martelé le Premier ministre Jean Castex.

>> A lire aussi - Les chasseurs d’Indre-et-Loire décrochent une dérogation au couvre-feu

Les déplacements sont autorisés partout sur le territoire. Mer, montagne, campagne, maison de vacances, tout est permis de ce côté-là. Il est possible de se rendre sur les territoires d'Outre-mer également, mais il faut présenter avant l’embarquement le résultat négatif d’un test virologique "RT-PCR COVID", précise le ministère de l'Intérieur. Celui-ci doit dater de moins de trois jours avant le départ. En outre, un isolement de sept jours est imposé à l'arrivée. Enfin en Corse, il faut également présenter ce même test.

Reste la particularité de la ville de Nice (Alpes-Maritimes) où le maire Christian Estrosi a interdit les locations saisonnières. Le tribunal administratif a donné raison aux propriétaires, mais le maire a fait appel.

Le gouvernement l'a martelé, le couvre-feu reste en vigueur à partir de 18 heures. Les vacances ne sont pas un prétexte, et les contrôles de police ont été renforcés. En cas de circulation après 18 heures, une amende de 135 euros sera dressée. Le ministère de l'intérieur a d'ailleurs affirmé : "Il n'y a pas de tolérance particulière (…) Il faut s'organiser un petit peu différemment, prendre ses précautions notamment si on doit prendre la route", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La solution trouvée par Courchevel pour les skieurs fait bondir les écologistes
Froid, gel... échec cuisant pour les bus électriques amiénois
Des hackers s'emparent d'un énorme butin en cryptomonnaies
Anticor : le délai d'instruction est prolongé, l'agrément prorogé
Covid-19 : bientôt un kit pour se faire dépister sur votre smartphone ?