Couvre-feu : 38 nouveaux départements concernés

Samedi 24 octobre à 21 heures, dans la vieille ville d'Antibes (Alpes-Maritimes), le couvre-feu interrompt pour la première fois les apéritifs en terrasse. "On regarde la montre toutes les deux secondes et on se dit que, dans 25 minutes, il faudra partir pour être à l'heure à la maison", témoigne une consommatrice. "On va décaler les sorties et commencer à sortir à partir de 16h", ironise un client. Les retardataires pressent le pas Olivier Pampalone, le gérant du bar, reste optimiste : il espère que les clients viendront plus tôt. "Les gens sont venus beaucoup plus tôt, plus que d'habitude, donc on ne fait pas une soirée normale mais on sauve les meubles", estime-t-il. À l'approche du couvre-feu, les rues habituellement animées se vident. Les retardataires pressent le pas et les fêtards se plient à la règle. La ville de Rennes (Ille-et-Vilaine) est également concernée par le couvre-feu. Dans un établissement du centre, beaucoup ont annulé leur réservation ; seuls une trentaine de clients étaient au rendez-vous.