Vers un couvre-feu à 21 heures à Paris ? Retour sur un imbroglio au sommet de l'État

·1 min de lecture

Un couvre-feu sera-t-il (ré)instauré à 21 heures à Paris, voire en Île-de-France ? Ce matin, c'est ce qu'a affirmé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. L'information a été balayée d'un revers de main quelques minutes plus tard par Matignon. Retour sur ce couac gouvernemental.

À 7h45, mardi 3 novembre, Olivier Véran, le ministre de la Santé, affirme que le confinement est respecté par les Français. Mais une heure plus tard, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, annonce que ce confinement sera renforcé par un couvre-feu à Paris. Résultat : tout ceux qui pensaient que le confinement était un couvre-feu 24 heures sur 24 sont perplexes. À 9h45, Matignon affirme qu'un couvre-feu qui viendrait s'ajouter au confinement n'est absolument pas décidé.  

Une question abordée dès demain

Les incompréhensions entres les membres du gouvernement traduisent la nervosité ambiante. Gabriel Attal aurait parlé un peu vite : cette question d'un couvre-feu pour Paris voire l'île de France est bien à l'étude. Elle a été discutée hier soir lors d’une réunion ministérielle autour de Jean Castex et sera abordée demain en conseil de défense avec Emmanuel Macron.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 3 novembre

Selon les services du Premier ministre, "rien n'est officiellement engagé et à ce stade, tout doit encore être concerté". Une situation plutôt embarrassante, d'autant qu'à la mairie de Paris, certains ont appris la mesure... à la radio.

Un con...


Lire la suite sur Europe1