Couvre-feu à 18 heures : les commerces et les entreprises du Bas-Rhin se préparent

Dans le Bas-Rhin, la vie va désormais devoir s'organiser autour d'un nouvel horaire. "C'est tout simplement la fin de l'exception alsacienne dans le Grand Est et le début du casse-tête pour les entreprises. Car, selon la CPME [Confédération des petites et moyennes entreprises] du Grand Est, deux heures de moins dans une journée, c'est 30% de chiffres d'affaires de perdu", relate Angélique Etienne, journaliste de France Télévisions, en duplex depuis Strasbourg (Bas-Rhin). Plusieurs pistes pour compenser "Plusieurs pistes sont déjà à l'étude pour compenser, comme ouvrir les commerces dès 9h, mais sans savoir si la clientèle sera au rendez-vous. Autre piste demandée par l'Association des maires du Bas-Rhin : ouvrir le dimanche. Seule la préfecture peut le décider, mais, là encore, c'est compliqué, car cela va à l'encontre du droit du travail qu'il y a ici en Alsace et en Moselle. Certaines entreprises penchent de leur côté pour un allongement de la pause déjeuner pour permettre à leurs salariés de faire leurs courses", ajoute Angélique Etienne.