Couvre-feu à 18 heures : Nancy se prépare

Dans les rues de Nancy (Meurthe-et-Moselle), l’annonce d’un couvre-feu à 18 heures, mardi 29 décembre par Olivier Véran, n’est pas passée inaperçue auprès des habitants. Pour une commerçante qui n’a pas pu ouvrir sa boutique pendant plusieurs mois, c’est surtout un moindre mal. "Si ça permet effectivement de ne pas fermer de façon plus globale, ça pourra être une bonne solution, mais il faut voir si ça va suffire", explique-t-elle. D’autres ont déjà tout prévu pour leurs clients. C’est le cas d’un assureur, qui envisage de remplir des attestations pour ceux dont les rendez-vous s’étendraient après le couvre-feu. Une nouvelle organisation pour les familles Toute une organisation doit être mise en place dans une famille, dont les deux filles sont en garderie après l’école. "Ça va changer un peu nos habitudes, puisque d’habitude, on va les chercher à 18h45 en périscolaire (…), ça veut dire qu’il va falloir qu’on s’organise pour quitter plus tôt le travail", détaille le père de famille.