Couvre-feu à 18 heures : huit départements supplémentaires concernés dès ce dimanche, la liste complète et officielle

·1 min de lecture

Jean Castex avait prévenu lors de sa première conférence de presse de l'année : il n'était pour l'heure pas question de lever le couvre-feu à 20 heures instauré à la mi-décembre dans toute la Métropole. Au contraire, la liste des 15 département soumis à un couvre-feu avancé à 18 heures depuis le 2 janvier risquait de s'allonger si la situation sanitaire l'exigeait. Ce qui est malheureusement le cas. Face à la recrudescence de cas de contamination au Covid-19, et alors que des variants plus contagieux ont été détectés sur le territoire, le Premier ministre a décidé d'avancer le couvre-feu dans huit départements supplémentaires, a-t-il annoncé ce samedi 9 janvier lors d’un déplacement à Tarbes.

Jean Castex n’a pas précisé quels départements étaient concernés parmi la dizaine qui avait précédemment été évoquée, laissant les préfets annoncer ces mesures en concertation avec les élus locaux. Ceux du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de l'Allier, du Cher et de la Côte d’Or ont rapidement annoncé sur Twitter que le couvre-feu serait avancé à 18 heures sur leur territoire dès ce dimanche 10 janvier. Le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence leur ont emboîté le pas dans la journée, tandis que la Haute-Savoie et l'Yonne ont fait savoir qu'elles conservaient l’horaire de 20 heures pour le moment.

En revanche, l'officialisation a tardé concernant les Bouches-du-Rhône, particulièrement touchées elles aussi par la propagation du coronavirus avec 225 cas pour 100 000 habitants. Il aura fallu attendre (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Brigitte Macron aurait été testée positive à la Covid-19 la veille de Noël
"Escobar : l’héritage maudit" : le doc événement à ne pas manquer sur RMC Story (VIDEO)
Les reines de la route (6ter) : pourquoi il ne faut pas louper cette série documentaire étonnante !
Karine Lacombe vaccinée : l'infectiologue décrit les effets secondaires ressentis... et se veut rassurante
Philippe Etchebest évoque la situation des restaurateurs et plaide en faveur de la vaccination