La couverture vaccinale des bébés a nettement augmenté depuis le passage à 11 vaccins obligatoires

1 / 2

New York va obliger à la vaccination contre la rougeole dans certains quartiers

Tous les individus "ayant pu être exposés à la rougeole" devront être vaccinés, sous peine d'une amende de 1.000 dollars.

La couverture vaccinale des bébés a sensiblement augmenté en France depuis le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires, permettant ainsi "une meilleure protection contre les maladies infantiles", a annoncé lundi le gouvernement, à l'occasion d'un comité interministériel consacré à la santé.

98,6% des enfants nés entre janvier et mai 2018 étaient couverts par le vaccin dit "hexavalent" - qui protège contre six maladies dont le tétanos et l'hépatite B - à l'âge de sept mois, selon les premières estimations des autorités sanitaires, a annoncé Matignon. Ce pourcentage était de 93,1% avant l'extension de l'obligation vaccinale.

Seuls 3 vaccins obligatoires jusqu'ici

La couverture vaccinale contre les infections à méningocoque C est, elle, estimée à 75,7% alors qu'elle n'était que de 39,3% pour la même période en 2017. 

Pour les enfants nés avant janvier 2018, seulement trois vaccins étaient obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite. Huit autres, seulement recommandés, sont devenus obligatoires après cette date.

Le vaccin hexavalent protège en une seule injection contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l'Haemophilus influenzae de type B et l'hépatite B. Selon le calendrier vaccinal, il est pratiqué à 2 mois puis à 4 et 11 mois.

Les cinq autres vaccins obligatoires sont celui contre le pneumocoque (également à 2, 4 et 11 mois), celui contre...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi