"On a couru pour notre vie" : Une fusillade au Danemark a fait au moins 3 morts, des témoignages effrayants

Une fusillade a fait trois morts et plusieurs blessés dimanche dans un centre commercial de Copenhague, a annoncé l'AFP, reprenant les informations de la police, qui a arrêté un suspect, un Danois de 22 ans. Le jeune homme, armé selon des témoins d'un imposant fusil, a été arrêté sans violence peu après l'arrivée de la police aux abords de la grande galerie marchande Fields, située entre le centre-ville et l'aéroport de la capitale danoise. Un drame qui se produit deux jours après le passage du Tour de France dans la capitale danoise.

"Il y a trois morts et plusieurs blessés, dont trois dans un état critique", a déclaré l'inspecteur en chef de la police de Copenhague, Søren Thomassen, lors d'une conférence de presse. Les motivations du suspect, décrit par la police comme "un Danois de souche" de 22 ans, restent floues. Il est connu de la police "mais seulement de façon périphérique", a expliqué M. Thomassen. "Ce n'est pas quelqu'un qu'on connaît particulièrement".

Les trois tués sont un homme d'une quarantaine d'années et deux jeunes dont l'âge n'a pas été précisé. "Sur les réseaux sociaux, on voit fleurir qu'il s'agirait d'un mobile raciste, ou une autre forme de mobile, mais je ne peux pas dire que nous ayions quelque chose qui soutienne cela à cet instant", a précisé le chef de l'enquête. La police a toutefois confirmé enquêter sur des vidéos publiées en ligne assurant montrer le suspect avec des armes dont...

Lire la suite


À lire aussi

Gérald Thomassin mort ou vivant ? Témoignages sur sa vie de malheurs
Mort de Christophe - Sa veuve Véronique "au bout de sa vie" : "C'est très dur"
Jean-Louis Trintignant : La mort de Marie, "la plus grande souffrance" de sa vie qui l'a fait envisager le suicide

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles