Courtisé par Marine Le Pen, Arnaud Montebourg appelle à lui "faire barrage"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Arnaud Montebourg, éphémère candidat à la présidentielle, le 21 octobre 2021 (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via AFP) (STEPHANE DE SAKUTIN via AFP)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La candidate d'extrême droite avait soufflé le nom de l'ancien ministre socialiste pour un éventuel gouvernement d'union nationale, la réponse est claire.

POLITIQUE - Pour lui, c’est non. Arnaud Montebourg, en retrait de la vie politique depuis son renoncement à se présenter à l’élection présidentielle, a publié un communiqué de presse, ce mardi 19 avril, pour appeler à “faire barrage à Marine Le Pen”.

Une réaction qui était attendue, alors que Marine Le Pen l’a nommément cité la veille, sur l’antenne de France Bleu, comme l’une des personnalités à qui elle pense pour entrer dans son hypothétique gouvernement d’union nationale.

“J’irai chercher partout ceux qui m’apparaissent être les meilleurs dans leur domaine. Ça pourrait même aller jusqu’à un profil comme Arnaud Montebourg”, déclarait la candidate d’extrême droite le 18 avril.

Dans son communiqué à en tête “L’engagement”, du nom de son mouvement et de son dernier livre (Grasset, 2020), Arnaud Montebourg écrit: “Ce scrutin montre une poussée sans précédent de l’extrême droite dans notre pays, le président Macron en porte la responsabilité. Pour autant, et en cohérence avec nos valeurs humanistes, nous ferons barrage à Marine Le Pen, ses alliés et leur projet”.

Quand Montebourg reprenait une mesure de Le Pen

Un appel qui ne dit pas clairement qu’il votera pour Emmanuel Macron, même si c’est ainsi qu’il faut l’entendre. Par cette réponse, Arnaud Montebourg refuse donc en creux la main tendue par la candidate d’extrême droite qui ne tarissait pas d’éloges à son endroit sur France Bleu.

“Dans le domaine de la Défense, de l’Industrie et de la souveraineté française, [Arnaud Montebourg] partage la même ligne que la mienne. Je ne veux pas d’exclusive, je me moque des appartenances politiques. Mon gouvernement sera entièrement au service des Français”, argumentait Marine Le Pen.

À la fin de sa campagne avortée, le candidat de la “Remontada” avait choqué son camp historique de la gauche en reprenant une proposition de Marine Le Pen : celle de taxer les virements d’argent (notamment les Western Union) fait depuis des travailleurs en France vers des pays qui ne voudraient pas coopérer avec la politique migratoire de la France. Eric Zemmour avait alors salué : “En panne d’idées, Montebourg a regardé en replay les vidéos de ma chaîne YouTube. Bravo Arnaud !”.

À voir également sur Le HuffPost: Présidentielle: “je trouve ça très bien les charentaises !”, Marine Le Pen répond à Gabriel Attal

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Marine Le Pen : "Arnaud Montebourg, quand il fait ça, je me dis que c’est un garçon qui pourrait avoir sa place"

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles