Une course en VTC pollue 47% plus que le même trajet avec sa propre voiture

Une étude américaine parue mardi atteste que l’arrivée des VTC sur le marché des transports a fait exploser les déplacements en voiture particulière. Avec un impact quantifiable et majeur sur les émissions de carbone des transports.

La croissance exponentielle des services de VTC comme Uber et Lyft augmente la pollution climatique et le trafic. Ces accusations récurrentes envers ces applications sont désormais étayées par une étude parue mardi. Celle de l'association scientifique des étudiants du prestigieux MIT, l’Union of Concerned Scientists.

D’après leurs calculs, les trajets à bord d’un VTC émettent en moyenne 47% de pollution de plus que le même trajet réalisé avec sa voiture particulière ! Des émissions supplémentaires liées aux kilomètres parcourus par le chauffeur de VTC avant et après sa course avec le client. Alors que dans sa voiture particulière, ce dernier n'aurait roulé que de son point A à son point B. 

Autre chiffre qui permet de mesurer le surcroît de pollution des VTC: comparé au covoiturage dans un véhicule électrique, les trajet individuels en VTC émettent cette fois 79% d’émissions de CO2 en plus.

Davantage de trajets en voitures particulières 

L’étude s’intéresse particulièrement à Uber et Lyft, les leaders mondiaux du secteur avec 10 milliards de trajets quotidiens dans le monde pour le premier, un milliard pour le second. Ces services nés au début des années 2010 n’ont pas remplacé des trajets déjà effectués en voiture particulière, la sienne ou celle d’un taxi, notent les auteurs de l’étude. Ils ont plutôt fait décupler le nombre de ces trajets en véhicules thermiques, soulignent-t-ils.


Les auteurs de...

Lire la suite sur Auto

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi