«Course aux noces», l’autrice béninoise Nathalie Hounvo Yekpe et la pression sociale sur les femmes

Comédienne et metteuse en scène béninoise, Nathalie Hounvo Yekpe fait du théâtre depuis vingt ans. Sa toute première pièce de théâtre en tant qu’autrice sera mise en voix ce samedi 16 juillet à 11h au Festival d’Avignon (et diffusée sur Facebook live), dans le cadre de Ca va, ça va le monde !. Course aux noces parle du destin de trois sœurs confrontées aux pressions sociales et aux manipulations et aux mascarades provoquées par l’institution du mariage.

« C’est beaucoup d’émotions pour moi, de me trouver ici. Le rêve de tout comédien – surtout quand on est en Afrique -, c’est le Festival d’Avignon. J’ai toujours rêvé de ça. Mais même dans mes rêves les plus fous, je n’ai pas imaginé de me retrouver dans ce grand festival en tant qu’autrice. »

La pression sociale subie par les femmes en Afrique

Peut-être aussi pour cela, Nathalie Hounvo Yekpe a acquis d’abord une maîtrise en aménagement du territoire à l’université d’Abomey-Calavi avant de faire le grand saut dans le monde du théâtre. « Cela n’a pas été un saut ! Après le bac, comme beaucoup de jeunes, j’avais beaucoup d’hésitations à m’inscrire dans une faculté. Je voulais faire médecine… et je venais à peine découvrir le théâtre. J’ai été passionnée, j’avais envie de dévorer la scène et ma mère était contre. Donc, j’ai fait les deux en parallèle. Je faisais partie de la première promotion de l’École internationale de théâtre du Bénin. J’ai dû reprendre une année en géographie, à cause des tournées du théâtre, mais j’ai bien déposé le diplôme chez mes parents pour leur prouver que j’avais fini mes études universitaires. Ensuite, j’ai continué avec le théâtre. »

Lauréat du « Prix Théâtre RFI » (2021)


Lire la suite

Lire aussi:
Le très attendu «Opéra poussière» de Jean D’Amérique au Festival d’Avignon
Dix ans de «Ça va, ça va le monde!»: la Cour d’honneur des auteurs africains au Festival d’Avignon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles