Des cours de natation pour les migrants décidés à franchir le meurtrier Rio Grande

La piscine où Mario Orozco donne des cours de natation, à Estelí, dans le nord-est du Nicaragua, est toujours bondée, raconte El País America. Qu’ils viennent d’Haïti, du Honduras ou, comme lui, du Nicaragua, ses élèves partagent un même objectif : traverser le Rio Grande, frontière naturelle entre le Mexique et les États-Unis.

“Je suis un nageur professionnel […], alors j’ai libéré du temps pour donner des cours et éviter ces tragédies”, explique le maître nageur (voir la vidéo ci-dessous) en référence aux noyades à répétition qui emportent régulièrement des migrants latino-américains en quête du rêve américain.

Il y a ceux qui s’exercent dans un bassin et ceux qui se préparent psychologiquement en visionnant des vidéos YouTube, ajoute Roberto García, un autre Nicaraguayen en exil.

“Je ne veux même pas penser au jour où je vais traverser le fleuve avec mon épouse et mon fils. Ça me fait vaciller. Mon fils a 10 ans et je ne pense qu’à lui, surtout quand je vois les informations sur tous ces frères qui se noient…”

Le 2 mai, le reporter de Fox News Bryan Llenas a assisté en direct à la noyade d’un migrant dans le Rio Grande, sous les yeux d’un garde américain qui affirmait avoir reçu l’ordre de ne pas intervenir. Trois corps sans vie ont été repêchés au même niveau de cette frontière naturelle entre le Mexique et les États-Unis, lundi 30 mai, relate la chaîne de télévision mexicaine Telemundo. Ils s’ajoutent à une liste d’au moins 90 noms depuis le début de l’année, témoigne Jason Owens, le responsable de la patrouille locale.

Les Nicaraguayens, premières victimes du fleuve

Les principales routes migratoires des migrants qui traversent le Rio Grande..
Les principales routes migratoires des migrants qui traversent le Rio Grande..

La crise politique au Nicaragua a multiplié par huit l’émigration nicaraguayenne vers les États-Unis, souligne Confidencial. Selon les chiffres de l’Office des douanes et de la protection des frontières américaine, 53 714 Nicaraguayens en situation irrégulière ont été arrêtés sur le sol américain entre janvier et avril 2022. Ils seraient 10 000 à entrer clandestinement chaque mois, soit plus de 300 par jour.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles