Cours à distance : "J'étais prête, mais ce n'était visiblement pas le cas de l'Education nationale..."

franceinfo
·1 min de lecture

"Et voilà, ça a planté à 9h02". "J'étais prête pour faire cours à distance, mais ce n'était visiblement pas le cas de l'Education nationale." Voici le genre de commentaires que l'on pouvait lire mardi 6 avril sur les réseaux sociaux. L'école à la maison, (re)mise en place dans le cadre du nouveau confinement, a de fait débuté dans un grand cafouillage. Professeurs, parents et élèves ont signalé de nombreux bugs informatiques sur les plateformes d'enseignement à distance.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des ralentissements ou une paralysie totale des espaces numériques de travail (ENT), gérés par les collectivités territoriales, ont été repérés mardi matin dans au moins six régions, a appris franceinfo auprès du Snes-FSU. Selon le principal syndicat des enseignants du second degré, des problèmes ont été observés dans les régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Occitanie, Normandie, Centre et Grand Est.

Or, l'accès aux ENT est indispensable pour assurer le bon déroulement des cours à distance puisqu'ils permettent, par exemple, aux enseignants d'échanger avec les élèves et les parents, de transmettre des documents ou encore de réaliser des appels en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi