Courrier Ados. Le télescope James-Webb part à la recherche d‘extraterrestres

·1 min de lecture

Le supertélescope James-Webb devrait être lancé le 25 décembre. Il permettra notamment aux scientifiques de déterminer s’il y a de la vie sur d’autres planètes. Un article à retrouver dans notre supplément Courrier Ados.

Pourquoi le télescope spatial James-Webb, qui doit être envoyé sur orbite le 25 décembre 2021, est “l’un des plus grands projets scientifiques de cette décennie” ? C’est ce que Dein Spiegel, la version jeunesse du magazine allemand Der Spiegel, a demandé à un ingénieur et à un chercheur.

Ce supertélescope, assemblé dans les ateliers de la Nasa, en Californie, va arriver en Guyane française, d’où il sera lancé à bord de la fusée Ariane 5. En tout, il aura coûté près de 9 milliards d’euros.

James-Webb va succéder au télescope spatial Hubble, mais est cent fois plus puissant – il est capable de voir une abeille sur Terre depuis la Lune ! Il devrait permettre aux scientifiques de comprendre quand et comment les premières étoiles et galaxies se sont formées, de savoir si notre planète est unique et s’il y a de la vie ailleurs.

À lire aussi: Ovnis. Les États-Unis ne savent toujours pas si les extraterrestres existent… mais ne l’excluent pas

Il faudra environ un mois pour que James-Webb atteigne son orbite, à 1,5 milliard de kilomètres de la Terre. Peter Rumler, ingénieur pour l’Agence spatiale européenne (ESA), a travaillé sur ce télescope avec d’autres Européens et Nord-Américains. Il insiste sur le fait que tous les appareils et dispositifs à bord sont très fragiles et devront être testés à nouveau dans l’espace (même si, évidemment, tout aura été contrôlé et essayé avant le départ !).

Un rêve devenu réalité

Parmi les scientifiques qui

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles