La couronne de Saint Edouard va entamer ses préparatifs pour le couronnement de Charles III

Une photo non datée publiée par le palais de Buckingham à Londres, le 3 décembre 2022, montre la couronne de Saint Edouard, qui devrait être portée par le roi Charles III lors de son couronnement le 6 mai 2023.  - ROYAL COLLECTION TRUST / © HIS MAJESTY KING CHARLES III 2022 / BUCKINGHAM PALACE / AFP
Une photo non datée publiée par le palais de Buckingham à Londres, le 3 décembre 2022, montre la couronne de Saint Edouard, qui devrait être portée par le roi Charles III lors de son couronnement le 6 mai 2023. - ROYAL COLLECTION TRUST / © HIS MAJESTY KING CHARLES III 2022 / BUCKINGHAM PALACE / AFP

La couronne de Saint Edouard, pièce maîtresse des joyaux de la monarchie britannique, a quitté la Tour de Londres où elle est habituellement exposée au public pour être modifiée pour le couronnement du roi Charles III le 6 mai, a annoncé ce samedi le palais de Buckingham.

Particulièrement lourde à porter - plus de deux kilos - bien qu'allégée en 1911, cette couronne est la "plus importante et la plus sacrée de toutes les couronnes", selon la description qui en est faite sur le site des palais royaux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Des travaux de modification"

Utilisée uniquement pour les couronnements - et de fait, portée pour la dernière fois en 1953 par la reine Elizabeth II - elle a été réalisée pour celui de Charles II en 1661, pour remplacer la couronne médiévale qui a été fondue par les parlementaires en 1649 après l'exécution de Charles Ier.

Cette couronne en or massif est sertie de pierres semi-précieuses, notamment rubis, améthystes et saphirs, et garnie d'une toque de velours violet ourlée d'une bande d'hermine. Elle est exposé avec les joyaux de la couronne, qui voient passer plus d'un million de visiteurs chaque année.

La couronne a quitté la Tour de Londres pour que puissent commencer "des travaux de modification", selon le palais de Buckingham, la presse évoquant un redimensionnement.

2868 diamants, 17 saphirs, 11 émeraudes, 269 perles et quatre rubis

Sans être une réplique exacte de la couronne médiévale disparue - réputée avoir appartenu au roi Edouard le Confesseur (XIe siècle) - elle reprend ses quatre croix pattées, ses quatre fleurs de lis et deux arches.

Lors de la cérémonie, Charles III portera également la couronne impériale d'Etat, que les monarques portent traditionnellement en quittant l'abbaye de Westminster. Créé pour le couronnement du roi George VI - père d'Elizabeth II - en 1937, cette couronne d'apparat est aussi utilisée lors de l'ouverture de l'année parlementaire.

Pesant un peu plus d'un kilo pour 31,5 centimètres de haut, cette imposante couronne est sertie de 2868 diamants, 17 saphirs, 11 émeraudes, 269 perles et quatre rubis.

Un couronnement plus court et moins dispendieux que celui de sa mère

Devenu roi avec la mort de sa mère la reine Elizabeth II à 96 ans le 8 septembre, Charles, qui a fêté le 14 novembre son 74e anniversaire, sera couronné lors d'une cérémonie tournée "vers l'avenir" tout en étant enracinée "dans la longue tradition et la pompe de la monarchie", selon le palais.

Selon la presse britannique, le couronnement, marqué par un jour férié le 8 mai, sera plus court et moins dispendieux que celui de sa mère. Ce dernier avait duré plus de trois heures, devant 8.251 invités.

Article original publié sur BFMTV.com