Couronne britannique : la guerre est déclarée entre William et Harry

Par Marc Fourny
·1 min de lecture
Les deux frères sont attendus côte à côte le 1er juillet prochain par les photographes pour inaugurer une statue en hommage à leur mère dans les jardins de Kensington.
Les deux frères sont attendus côte à côte le 1er juillet prochain par les photographes pour inaugurer une statue en hommage à leur mère dans les jardins de Kensington.

Pour William, la coupe est pleine. Passe encore que Harry se plaigne sur son sort et la pression des tabloïds, mais qu'il se permette de juger sa vie et celle de son père, la ligne jaune a été franchie. Selon plusieurs témoignages publiés dans le Sunday Times, le duc de Cambridge serait toujours sous le choc et tenterait de comprendre quelle mouche aurait piqué son frère cadet pour attaquer aussi frontalement sa famille la plus proche. « C'est encore trop frais, il est bouleversé par ce qui s'est passé », a confié un proche au quotidien britannique. Ces derniers jours, le fils aîné de Charles aurait été complètement perturbé : « Il ne savait plus où donner de la tête » pour éteindre les incendies allumés par les Sussex.

Outre les allégations de racisme et l'attaque frontale contre son épouse Kate Middleton, William n'aurait vraiment pas digéré les critiques de Harry sur son statut d'héritier du trône en affirmant que son père et lui étaient « piégés » par le système, comme prisonniers d'un cadre monarchique qui leur pèserait à l'un comme à l'autre. Pour le duc de Cambridge, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : contrairement à Harry, qui s'est toujours senti décalé dans la famille, William y a trouvé du sens et de la stabilité. Pire : ces révélations laisseraient penser que l'héritier du trône se serait laissé aller à des confidences sur une future charge qu'il n'apprécierait pas outre mesure. De quoi affaiblir demain la monarchie?

À LIRE AUSSI [...] Lire la suite