Cour de récré : après l'invasion du Capitole, Mélenchon et LREM se disputent pour savoir qui menace la démocratie en France

·2 min de lecture

Après l'investissement du sanctuaire de la démocratie américaine par des militants trumpistes, le leader insoumis et les représentants de La République en marche s'écharpent ce jeudi 7 janvier, chacun accusant l'autre d'être la véritable menace pour la stabilité politique de la France. Une surenchère oscillant entre mauvaise foi, démagogie et ridicule.

"Parce que si on réfléchit bien, moi je suis un vrai démocrate." Sur Twitter, entre Jean-Luc Mélenchon et les députés macronistes, on est loin de la classe américaine. Après l'intrusion de militants pro-Trump au sein du Capitole aux États-Unis ce mercredi 6 janvier, le leader insoumis et les représentants de La République en marche s'écharpent, chacun accusant l'autre d'être la véritable menace pour la stabilité politique de la France. Une surenchère oscillant entre mauvaise foi, démagogie et ridicule."Le danger pour la démocratie n'est pas là où on le dit"Après avoir exprimé son "soutien sans condition aux parlementaires des USA", Jean-Luc Mélenchon a ainsi trouvé dans l'invasion du Capitole une parfaite occasion de sommer le Rassemblement national et La République en marche de présenter des brevets de démocrates en bonne et due forme. "Le Pen et le RN doivent retirer leur soutien à Trump et se déclarer solidaires des parlementaires US qui résistent au putsch", a-t-il tweeté, un rien démagogue, à propos de Marine Le Pen - laquelle avait tardé à reconnaître la victoire de Joe Biden."Où est passé Macron ? Où sont les...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

À Lyon, un professeur agressé après un cours : "Je suis en colère car c’est la victime qui s’en va""Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?Prêt à saisir la Cour Suprême, Trump revendique la victoire et accuse les démocrates de fraudeIntoxication au Lasso de l'agriculteur Paul François : la Cour de cassation rejette le pourvoi de MonsantoD’après Philippe Klein, médecin français à Wuhan : "L’épidémie est terminée en Chine, la vie a repris son cours"