La Cour des comptes lance une plateforme de signalement pour recueillir les témoignages des lanceurs d'alerte

© Arnaud Paillard/Hans Lucas via AFP

Dans une volonté d'ouverture de la Cour des comptes au grand public, l'institution met en ligne, mardi, un dispositif destiné à recueillir les signalements des lanceurs d'alerte. « La Cour des comptes veut s'ouvrir davantage aux lanceurs d'alerte, à tous ceux qui peuvent se tourner vers nous pour signaler des situations indues, qui peuvent être sanctionnées », a détaillé lundi Pierre Moscovici, le premier président de l'institution, lors d'un discours devant l'Association des journalistes économiques et financiers (Ajef). « Parfois, les citoyens m’écrivent pour m’alerter sur des situations particulières, localement ou nationalement. Celles-ci peuvent être investiguées », a-t-il soutenu, comme le rapporte l'Agence France-Presse.

Sur la plateforme, les signalements peuvent s'effectuer de manière anonyme et des documents peuvent être joints, comme preuves, dans la discussion sécurisée avec un représentant de la Cour.

Lire aussi - Un rapport de la Cour des Comptes met en garde sur la sécurité durant les JO-2024

Les informateurs ont la possibilité de suivre leur procédure et de communiquer à tout moment avec leur interlocuteur référent en saisissant le code confidentiel généré par la plateforme lors du dépôt du signalement. Sur le site, les lanceurs d'alerte peuvent faire état de toute situation « irrégulière », comme des conflits d'intérêt ou de rémunération, relevant du champ de compétence des juridictions financières (marchés publics, subventions...). Après étude du cas, un c...


Lire la suite sur LeJDD