La Cour des comptes fustige la gestion de l'ordre des médecins

Avec plus de 300.000 médecins inscrits, l'Ordre dispose d'un budget annuel conséquent d'environ 85 millions d'euros et de réserves confortables de 152 millions, dont la bonne gestion serait plus que défaillante, selon la Cour des comptes. Dans un document au vitriol, la Cour évoque "de grands désordres comptables et de gestion" en dépit d’un contrôle de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) en 2000, d’un contrôle de la Cour des comptes en 2011 et d’un contrôle de la mission d’inspection des juridictions administratives (MIJA) en 2013.

"Sa gestion reste caractérisée par des faiblesses, voire des dérives, préoccupantes, son fonctionnement ne s’est pas suffisamment modernisé, des missions importantes qui justifient son existence sont peu ou mal exercées", dénonce la Cour des comptes, qui rappelle "qu'au contraire des syndicats, l’adhésion à l’ordre est obligatoire ainsi que le paiement de la cotisation (dont le montant unitaire est de 335 euros en 2019)".

Image

"Les cotisations des médecins font l’objet d’une comptabilisation irrégulière et incomplète, ce qui participe de l’insincérité des comptes" épingle le document publié ce lundi. Ce rapport souligne que "si certains conseillers perçoivent des indemnités modestes, d’autres au contraire bénéficient d’indemnités confortables, qui peuvent être abondées par des remboursements de frais dont les justifications, au vu des investigations de la Cour,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi