Coupures d’eau pour impayés : Veolia pousse le bouchon

Libération.fr

Le groupe de gestion de l’eau a été condamné pour avoir coupé l’eau ou réduit le débit à deux particuliers, dont l’un handicapé, en retard de paiement. Une pratique pourtant contestée, à laquelle le groupe assure ne plus se livrer.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Veolia, le numéro 1 français de l’assainissement et de la distribution de l’eau, est de nouveau aux prises avec la justice. Cette fois, ce sont les tribunaux de grande instance de Nanterre et Toulon qui l’ont condamné à payer deux amendes de 19 000 et 3 000 euros pour avoir coupé l’eau dans deux logements. Les associations France Libertés et Coordination eau Ile-de-France, qui se sont constituées parties civiles lors des procès, ont alerté les pouvoirs publics et les élus «afin que Veolia cesse de violer la loi».

Le premier client, âgé de 41 ans et lourdement handicapé, devait au distributeur la somme de 200 euros. En situation de précarité, il n’a pas pu régulariser cette dette et a été contraint de vivre sans eau pendant deux ans… Une pratique qu’Emmanuel Poilane, le directeur de France Libertés, juge «inadmissible», d’autant que «la victime avait demandé à Veolia la possibilité de payer sa facture en cinq mensualités, ce qui lui avait été refusé». Sollicité par l’AFP, Veolia évoque une erreur «regrettable» mais «possible» pour un groupe qui «gère 7,4 millions d’abonnés en France» et assure avoir «passé des consignes internes claires» pour ne plus pratiquer de coupures dans les résidences principales.

Témoignages. Dans le second cas, les faits se sont déroulés en février, alors même que Veolia assurait quelques semaines plus tôt, lors d’un forum intitulé «Quand l’eau révèle le monde», «ne plus pratiquer de coupures», rappelle le directeur de France Libertés. La personne concernée, dont les factures impayées ont été régularisées par la suite, avait vu le débit de son approvisionnement en eau fortement diminué pendant quinze jours.

Or la loi Brottes (du nom de François Brottes, ex-député PS de (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

L’appel au vote pour Marine Le Pen encore tabou pour les «néo-réacs»
Macron et Le Pen face-à-face pour un débat télévisé attendu
Baroin dans le brouillard
L’étroit chemin de Macron
«Avant de déposer son bulletin, un chrétien doit se rappeler que des principes évangéliques sont bafoués par une candidate à cette élection»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages