Des coupures d’électricité cet hiver ? Ces Allemands s’entraînent déjà

ÉNERGIE - Réalise-t-on vraiment ce qu’il se passe en cas de coupure de courant ? Près de Berlin, des Allemands en font l’expérience lors d’une formation gratuite. Initiée par une agence gouvernementale pour la protection civile et l’assistance en cas de catastrophe, elle a été mise en place dans un contexte où un scénario de coupures est devenu concevable en raison de la crise énergétique actuelle.

« Quand l’électricité est coupée, absolument rien ne fonctionne, » rappelle la formatrice Birgitt Eberlin. « Et nous devons comprendre ce que ’rien ne fonctionne’ signifie vraiment. » Car s’il paraît évident qu’en cas de coupure il n’y a plus de lumière, d’autres actions peuvent être affectées : « Vous ne pouvez plus faire de courses, personne ne peut sonner à votre porte, les communications sont coupées » liste-t-elle.

Un éventuel rationnement du gaz

Le cours, visible dans notre vidéo en tête d’article, commence par les bases. Puis la lumière est coupée et les participants doivent constituer un sac à dos à la lueur d’une torche. « C’est différent d’avoir quelqu’un pour vous dire vraiment quoi faire lors d’une évacuation, » explique Uschi, présente au cours du jour. « Dans mon cas, comme j’ai un animal de compagnie, c’était important de savoir que vous n’êtes souvent pas autorisé à amener votre animal en hébergement d’urgence » précise-t-elle. L’Allemande affirme que cela lui permet de réfléchir en amont à ce qu’elle peut faire pour se préparer au mieux.

L’agence nationale allemande du réseau a mis en garde contre un éventuel rationnement du gaz cet hiver après la chute des importations énergétiques russes en Allemagne à la suite de l’invasion de l’Ukraine. Cependant, avec des stockages de gaz presque pleins et un automne inhabituellement chaud aidant à économiser sur le chauffage, l’Allemagne espère éviter les coupures de courant inopinées.

Début septembre, le gestionnaire de réseau électrique français (RTE) a indiqué que le risque de coupure électrique cet hiver semble limité dans la majorité des scénarios.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi