Coups de chaleur, stress thermique : comment le changement climatique menace nos voyages

Coups de chaleur, stress thermique : comment le changement climatique menace nos voyages

Les touristes décédés ou portés disparus en Grèce à la suite d'une vague de chaleur précoce sont la preuve la plus dramatique de la façon dont le changement climatique et la hausse des températures menacent la vie humaine. Les autorités grecques se mobilisent et mettent en garde les habitants et les visiteurs contre les dangers du changement climatique.

Épuisement par la chaleur, coup de chaleur et "paralysie" cérébrale

Avec les températures élevées, les activités telles que la randonnée, le cyclisme ou la visite de sites archéologiques peuvent représenter un réel danger, en particulier pour les personnes âgées, car elles provoquent l'épuisement et les coups de chaleur .

Certains scientifiques estiment que la mort tragique de marcheurs en Grèce est un signe avant-coureur des effets de la chaleur extrême sur le cerveau également. Les températures élevées peuvent provoquer la confusion et inhiber la prise de décision, voire la perception des risques.

Nos connaissances en la matière étant encore insuffisantes, de nombreuses personnes ont tendance à sous-estimer le risque. Certains pensent qu'en prenant des mesures simples, ils sont protégés, tandis que d'autres veulent visiter le plus d'endroits possible pendant leur séjour, même si les températures augmentent dangereusement.

Cependant, un certain nombre de touristes ont commencé à adapter leurs itinéraires aux nouvelles réalités du changement climatique.

La vague de chaleur précoce n'a pas seulement surpris les visiteurs de la Grèce, mais aussi les autorités locales, qui appellent désormais les personnes empruntant les sentiers du pays, en particulier sur les îles, à la plus grande prudence et à prendre connaissance des prévisions de température avant de partir en randonnée.

Parallèlement, en collaboration avec les entreprises de télécommunications grecques, l'installation d'une application spéciale sur les téléphones portables est envisagée pour permettre la géolocalisation des personnes empruntant les sentiers.

Le changement climatique fait apparaître de nouvelles maladies

La santé publique n'est pas seulement mise à l'épreuve par les températures élevées.

Le changement climatique provoque l'émergence et la propagation de nouvelles maladies, ont expliqué à Euronews les participants au premier sommet de la SFEE organisé par l'Association hellénique des industries pharmaceutiques.

*"Il est très important de ne pas se limiter aux effets de la hausse des températures, à cause de laquelle les gens sont plus malades et se rendent plus souvent à l'hôpital"***,** a déclaré Casper Paardekooper, partenaire de la société de conseil en santé Vintura. "Il est également important que la santé publique prenne conscience de l' émergence de nouvelles maladies. Par exemple, nous avons vu aux États-Unis que la grippe aviaire, qui se transmettait normalement d'oiseau à oiseau, se transmet désormais aux mammifères et à l'homme. Cela ne s'était jamais produit auparavant et est attribué à la crise climatique. La crise climatique entraîne indirectement de nouvelles maladies auxquelles nous devons commencer à nous préparer. C'est ce à quoi nos entreprises et nos gouvernements doivent commencer à s'intéresser".

"Les changements majeurs de température ont un impact négatif sur la santé publique de deux manières principales", note Aurelio Arias, directeur de la société de services de recherche clinique IQVIA Clinical Life Sciences Research Services. "Directement, par les décès dus aux coups de chaleur ou aux incendies de forêt, qui se sont tragiquement produits en Grèce. Et indirectement, car les vecteurs de maladies se déplacent d'une zone à l'autre. Ils transmettent ainsi des maladies à des zones spécifiques qui n'existaient pas auparavant. Ces maladies persistent plus longtemps lorsque la température augmente plus tôt et diminue plus lentement".

Europe : des milliers de décès dus à la canicule

Selon un récent rapport des Nations unies, en Europe , "la mortalité liée à la chaleur a augmenté d'environ 30 % au cours des 20 dernières années et on estime que les décès liés à la chaleur ont augmenté dans 94 % des régions européennes surveillées".

Une estimation précise des décès liés à la chaleur n'est pas encore disponible pour 2023, mais l'Organisation mondiale de la santé estime que les vagues de chaleur de 2003, 2010 et 2022 ont tué 55 000 à 72 000 personnes.