Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite

·1 min de lecture

Derrière les paroles de ses chansons se dissimulent les coups de la vie. Barbara Pravi est l'une de ses femmes que l'on admire pour son parcours. Candidate française à l'Eurovision pour l'édition 2021, l'artiste se confie dans les colonnes de Libération sur le chemin parcouru avant de devenir la "chanteuse à demi" d'aujourd'hui.

Loin de la route sans obstacle, Barbara Pravi a connu de nombreux traumatismes. À 17 ans, dans la fleur de l'âge, elle tombe enceinte puis avorte. La chanteuse décide de mettre des mots sur cet événement où le corps médical est à la dérive et les commentaires désobligeants fusent. C'est ainsi que le titre Chair né. Une troisième grossesse non désirée à laquelle s'ajoute les coups de son compagnon de l'époque. Puis vient le coup de trop, sa tête heurte le bord du lit. L'interprète de Voilà décide de porter plainte, "je me suis forcée à partir." Des tragédies successives qui l'ont rendu plus forte. Aujourd'hui, la féministe qui milite activement pour les droits des femmes a tiré des leçons de son vécu, et a appris à "ne plus se faire baiser."

Avec sa voix d'or et sa chanson à texte Voilà, la chanteuse Barbara Pravi est propulsée sous le feu des projecteurs. Celle que l'on compare à Édith Piaf et Jacques Brel a quitté le café parisien dans lequel elle était serveuse pour la scène de l'Eurovision. Un joli revirement de situation pour la chanteuse de 27 ans qui avait "la trouille grave" de se lancer dans le monde de la musique. Il ne reste plus qu'à attendre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Xavier Dupont de Ligonnès : cette photo "glaçante" prise quelques jours avant les meurtres
PHOTO - Donald et Melania Trump en amoureux, ils font taire les rumeurs de divorce
Producteur, chroniqueur... Qui est Guillaume Genton ?
Samuel Étienne à Télématin : ce détail met la puce à l’oreille
Comment les enfants de Kate Middleton et William ont appris la mort du prince Philip ?