Couples à plus de 100 km de distance : l'amour n'est pas un motif de déplacement impérieux

Camille Lamblaut

Le déconfinement n'a pas vraiment commencé pour les couples séparés par plus de 100 km. Sans perspectives de retrouvailles, ces amoureux à distance prennent leur mal en patience. Loin des yeux, mais encore près du cœur.

Le grand jour est arrivé ! Après deux mois de confinement, les Français peuvent sortir quand bon leur semble, sans raison spécifique et sans attestation. À condition de ne pas se déplacer à plus de 100 km de son domicile, et de limiter les regroupements à dix personnes, il est désormais possible de retrouver amis et familles pour célébrer ce regain de liberté. Mais certains n'ont pas le cœur à la fête.

Pour les couples qui vivent à distance notamment, cette première étape du déconfinement n'est pas synonyme de retrouvailles. Le premier ministre l'a rappelé lors de ses annonces, le 7 mai : pour dépasser le périmètre des 100 km, il faudra encore montrer patte blanche. Seuls les "motifs professionnels et familiaux impérieux" autorisent le laisser-passer. Sur ce dernier, les choses sont plutôt claires. Le 29 avril, sur le plateau de CNews, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, en a précisé la définition : cela vaudra si vous n'avez "pas d'autre choix". Par exemple, "si on doit aller s'occuper d'un proche qui est fragile", a-t-elle indiqué. Pas question donc d'enfourcher son fidèle destrier pour aller rejoindre l'être aimé. Les romantiques pourront crier au scandale, l'amour n'est pas un motif impérieux. Mais après deux mois de confinement, certains s'impatientent.

En vidéo, quels sont les effets du confinement sur la sexualité des français ?

"On envisage des solutions loufoques"

"On en a marre, on a vraiment envie de se retrouver", lâche Caroline (1). La Parisienne de 26 ans est confinée à Tours, chez ses parents, et son petit ami, lui, est près de Cannes. "On ne (...) Lire la suite sur Figaro.fr

"Le confinement redouble la violence de la rupture amoureuse"
Désir sexuel, amours... À quoi faut-il s'attendre après le déconfinement ?
Pourquoi le déconfinement nous angoisse (aussi)
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame