Coupe du monde : une victoire des Bleus coûterait cher à leur sponsor chinois

Le Parisien avec AFP
Benjamin Mendy enlace N’Golo Kanté après la victoire des Bleus face à la Belgique en demi-finale

Le fabricant d’électroménager de cuisine Vatti a promis à ses clients un « remboursement total » de leurs achats en cas de victoire finale des Bleus.


Opération commerciale malicieuse ou risquée ? En promettant à ses clients un « remboursement total » de leurs achats en cas de victoire des Bleus au Mondial, un sponsor chinois de l’équipe de France de football pensait booster ses ventes, sans prendre un risque inconsidéré. Mais le parcours des Bleus semble l’avoir surpris… en même temps qu’il a peu à peu inquiété ses actionnaires.


LIRE AUSSI > Champs-Elysées, Macron… Le programme des Bleus lundi en cas de victoire en finale

Le fabricant d’électroménager de cuisine Vatti est partenaire de la Fédération française de football (FFF) depuis mars. Il peut à ce titre utiliser l’image de la sélection dans ses campagnes promotionnelles en Chine. « Si l’équipe de France est championne, Vatti vous offre un remboursement total », proclamait ainsi une publicité diffusée par l’entreprise fin mai sur Internet et dans les journaux.

L’action de l’entreprise en chute


Pour tout achat entre le 1er et le 30 juin d’un « forfait champion », l’entreprise s’engage à « restituer l’intégralité de la somme » dépensée. Le remboursement porterait sur un ensemble de quatre articles d’une valeur totale de 16 100 yuans (2070 euros).



Mais l’inquiétude a commencé à gagner les petits actionnaires de Vatti au fur et à mesure des qualifications successives des hommes de Didier Deschamps. L’action de l’entreprise à la Bourse de Shenzhen (sud de la Chine) a ainsi perdu 51,7 % de sa valeur depuis le 14 juin, date d’ouverture de la Coupe du monde.


LIRE AUSSI > Coupe du monde : les Belges vont-ils « rembourser » les télés de leurs fans ?


« La somme à rembourser pourrait être très importante. Mais elle avait été inscrite à notre budget annuel, ça n’aura pas d’énormes conséquences sur l’entreprise », a assuré début juillet Wang Zhaozhao, un représentant de Vatti, au quotidien boursier China Securities (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

On a retrouvé le «monsieur tout nu» du soir de France-Belgique
Coupe du monde : ce qui a changé en France entre 1998 et 2018
Bons baisers de Russie, par Dominique Sévérac : les larmes de France - Croatie 98
Après le Brésil, l’Italie et l’Angleterre, Mick Jagger futur chat noir des Bleus ?
La tour Eiffel fermée dimanche pour cause de finale de Coupe du monde