Coupe du monde : « Le sport ne doit pas faire l’objet de récupérations et de polémiques politiciennes inutiles », réaffirme Amélie Oudéa-Castéra

Amélie Oudéa-Castéra : "Le sport ne doit pas faire l'objet de polémiques inutiles"

La ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra est sur la même ligne que celle du Président de la République qui avait déclaré qu’il ne faut pas « politiser le sport ». Elle juge que « le sport ne doit pas faire l’objet de récupération et de polémiques politiciennes inutiles », alors qu’elle répondait à une question de Public Sénat après la publication d’une photo de l’équipe allemande de football, main sur la bouche, pour dénoncer l’interdiction par la FIFA, la fédération internationale de football, du port du brassard arc-en-ciel « One Love » en soutien aux personnes LGBTQ criminalisées au Qatar.


Le pays de la péninsule arabique était aussi sous le feu des critiques après qu’une enquête du Guardian a établi la mort de plus de 6 500 travailleurs sur les chantiers des stades de la Coupe du monde. Amélie Oudéa-Castéra estime qu’il reste des « espaces de liberté où notre équipe de France peut continuer à exprimer son engagement pour les droits humains ». Elle rappelle d’ailleurs la position prise par les Bleus : « Pour les droits humains et la transition écologique à travers la lettre qu’ils ont écrite et cet engagement qu’ils ont pris de mobiliser le fonds « Génération 2018 » pour venir au soutien des ONG en charge de cette protection. »

« Le sport donne du bonheur aux gens »

La ministre a également félicité l’équipe de France pour sa prestation, victorieuse de l’Australie 4 buts à 1 pour son entrée dans la compétition. Amélie Oudéa-Castéra a par ailleurs réagi aux bonnes audiences de la chaîne TF1 qui diffusait la rencontre. Plus de 12 500 000 spectateurs ont regardé le match, loin du mouvement de boycott annoncé par des supporters avant le début du mondial : « Le sport donne du bonheur aux gens. Les Français ont besoin de ces moments de partage. Je n’avais pas fait de pronostic sur les audiences. Si le sport peut donner ces moments de gaieté et de (...) Lire la suite sur Public Sénat

Le Sénat rend hommage aux maires ukrainiens présents dans la tribune de l’hémicycle

Congrès des maires : qu’attendent les élus de la déambulation d’Emmanuel Macron ?

Agnès Firmin Le Bodo : « La France est un désert médical »

Gérard Larcher : « Il faut qu’Emmanuel Macron écoute les maires, qu’il les entende »

Réforme du pouvoir des douaniers : le Sénat ne veut pas laisser la main au gouvernement