Coupe du monde : Sacha Houlié dénonce les « dérives mafieuses » de la FIFA et de l’UEFA

Sacha Houlié dénonce les « dérives mafieuses » de la FIFA et de l’UEFA

La Coupe du monde de football au Qatar ouvre la célébration du sport par une démonstration d’autorité de plus. La FIFA, la Fédération internationale de football association, avait menacé de sanctions sportives les capitaines des équipes qui souhaitaient arborer le brassard arc-en-ciel « One Love », pour promouvoir dans l’émirat les valeurs de diversité d’inclusion, et apporter un soutien à la communauté LGBT. Face à la pression, différentes fédérations nationales y ont renoncé ce lundi.

Des menaces inacceptables pour le député (Renaissance) Sacha Houlié, qui a condamné cette attitude dans des termes très forts, ce 21 novembre, dans Audition publique, l’émission politique hebdomadaire de Public Sénat et LCP-Assemblée nationale, en partenariat avec Le Figaro Live. « Cela dit beaucoup de la main mise de la FIFA et de l’UEFA, qui sont des organisations aujourd’hui qui ont des fonctionnements scandaleux, avec des dérives que j’ose qualifier de mafieuses », s’est exclamé le député de la Vienne.

Outre cette décision sur le brassard, le parlementaire épingle parallèlement l’attribution de la Coupe du monde au Qatar cette année, tout comme le choix de la Russie pour 2018, ou encore les comportements de l’UEFA (Union des associations européennes de football) dans l’organisation de certains matchs européens, « comptes rendus » de préfecture à l’appui. « Ces instances doivent changer leurs pratiques et les gouvernements doivent mettre tout leur poids pour ce changement […] Cela appelle à des responsabilités et à ce qu’on ait des exigences très fortes à leur égard », a encouragé le député.

Sacha Houlié a assuré qu’il ne se rendrait pas au Qatar, mais qu’il regarderait malgré tout les matchs à la télévision, qualifiant ce boycott de dernière minute de « grande hypocrisie ».

 

Retrouvez cet article sur Public Sénat

Réforme de l’assurance chômage : les nouvelles règles d’indemnisation prévues par le gouvernement

Congrès des maires : pas de discours pour Emmanuel Macron mais une déambulation « pour un contact plus direct et plus fort avec les élus »

Budget : le Sénat rejette la suppression de la CVAE

Budget 2023 : le Sénat rejette la taxation des superprofits

Crise énergétique, violences… Une enquête révèle la forte inquiétude des maires