Coupe du monde de rugby: vers un nouveau format à 24 équipes dès 2027

Coupe du monde de rugby: vers un nouveau format à 24 équipes dès 2027

La nouvelle agacera les détracteurs d’une Coupe du monde de rugby à deux vitesses. Malgré les grands écarts de niveaux entre les cadors et certaines petites équipes, la fédération internationale accélère pour intégrer quatre participants supplémentaires dès la prochaine édition en 2027 en Australie. Le Mondial passerait ainsi de 20 à 24 équipes et devrait changer de format. Les prestations encourageantes du Chili (qui a tout perdu mais a mené contre le Japon et les Samoa) et du Portugal (auteur du match nul contre la Géorgie) enthousiasment les dirigeants.

Quatre poules de six ou deux poules de douze?

"Le Chili a eu un match difficile contre une équipe anglaise très forte (défaite 71-0) qui a joué un excellent rugby ce week-end, a rappelé Alan Gilpin, directeur général de World Rugby, au Telegraph. Le Chili a brillamment joué contre le Japon le premier match de cette Coupe du Monde."

"Avez-vous vu à quel point le Portugal a été incroyable dans ce tournoi? Il joue sa deuxième Coupe du monde de rugby, c’est la première fois pour le Chili. Et ainsi de suite. Les signes sont très positifs."

Si rien n’a encore été décidé pour une Coupe du monde à 24, les décideurs planchent déjà sur son nouveau format. Selon le Times, cela pourrait prendre la forme de six poules de quatre avec l’ajout de huitièmes de finales, regroupant les deux premiers de chaque poule et les quatre meilleurs troisièmes. Cette formule aurait l’avantage de réduire un peu la durée du tournoi. Selon le quotidien britannique, World Rugby met déjà la pression aux deux prochains organisateurs: l’Australie (en 2027) et les Etats-Unis (en 2031) pour rapidement améliorer leurs terrains afin que cela fonctionne.

Le "modèle suisse" est également à l’étude. Il est actuellement utilisé par l’EPCR, organisateur des coupes d’Europe des clubs, avec deux poules de 12 équipes, chacune disputant quatre rencontres avant des huitièmes de finale. Ce sera aussi le modèle de la nouvelle Ligue des champions avec un groupe unique de 36 dans lequel chaque participant disputera huit rencontres.

"Le modèle suisse essayé par l'EPCR est très en vogue, conclut Gilpin. Nous examinons littéralement tout cela. Mais il y a de nombreuses bonnes raisons pour lesquelles étendre à 24 équipes est la bonne chose à faire."

Article original publié sur RMC Sport