Coupe du monde : Polémique au Qatar, Hazard fait une sortie surréaliste

Pour protester contre la décision de la FIFA, refusant de laisser les sélections nationales porter le brassard inclusif « One Love » au Qatar, les joueurs allemands se sont symboliquement bâillonnés avant de débuter leur Coupe du monde contre le Japon (1-2). Un geste fort sur lequel est revenu Eden Hazard, critique à l’égard de la Nationalmannschaft.

C’est l’une des images fortes de ce début de Coupe du monde au Qatar. Alors que l'Allemagne prévoyait d'arborer le brassard inclusif « One Love » lors de la compétition pour soutenir les droits LGBT+, l’homosexualité demeurant interdite dans le pays organisateur, la FIFA a interdit les équipes de s’afficher avec le brassard arc-en-ciel au risque de s’exposer à des « sanctions sportives ». Plusieurs nations, dont la Nationalmannschaft, sont très remontées contre l’instance dirigeante du football mondial, et les hommes de Hans-Dieter Flick n’ont pas hésité à afficher leur mécontentement ce mercredi avant la rencontre face au Japon (1-2) en décidant de se mettre ostensiblement la main devant la bouche sur la photo de l’équipe. Un geste puissant qui fait réagir.

« Nous voulions montrer que nous défendons les droits de l'Homme », s’explique Neuer

« Par ce geste, nous voulions montrer que nous défendons les droits de l'Homme, s’est justifié Manuel Neuer après la défaite…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com