Coupe du monde : le Maroc résiste aux vice-champions du monde croates

Les Lions de l'Atlas ont largement contenu les joueurs croates, finalistes de la dernière Coupe du monde. Une performance appréciable, qui les maintient en vie dans le groupe F, qu'ils partagent avec la Belgique, 2e équipe au classement Fifa, et le Canada.   - Credit:SALIH ZEKI FAZLIOGLU / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Les Lions de l'Atlas ont largement contenu les joueurs croates, finalistes de la dernière Coupe du monde. Une performance appréciable, qui les maintient en vie dans le groupe F, qu'ils partagent avec la Belgique, 2e équipe au classement Fifa, et le Canada. - Credit:SALIH ZEKI FAZLIOGLU / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Le Maroc a tiré son épingle du jeu lors de son premier match de ce Mondial 2022 qui se déroule au Qatar. Au stade Al-Bayt d'Al-Khor, les hommes de Walid Regragui ont mis en difficulté l'équipe de Croatie emmenée par Luka Modric, finaliste de la dernière Coupe du monde. Bien organisés mais maladroits, les Croates ont dû se contenter d'un match nul et partager les points avec leur adversaire du jour et concurrent du groupe F.

Des Lions de l'Atlas bien organisés

Donc, face à la Croatie, le Maroc a été solide. Il a eu quelques opportunités dans un match parfois rugueux mais qui n'a occasionné qu'un seul carton jaune. En première période, les Lions de l'Atlas se sont même procuré plus d'opportunités que les joueurs à maillot à damier rouge et blanc devant un public largement acquis à leur cause. Le latéral droit du Paris Saint-Germain Achraf Hakimi s'est montré à son avantage, usant de sa vitesse pour déborder sur son aile et adresser des centres dangereux. Il a même forcé Dominik Livakovic à un arrêt après une frappe (65e). À l'inverse, son compère de l'aile droite, Hakim Ziyech, a été maladroit. Rappelons que le joueur de Chelsea effectuait son retour en sélection après une année d'absence à cause d'une brouille avec l'ancien sélectionneur Vahid Halilhodzic. Il a tenté une frappe (13e) qui a été contrée, a raté trois transversales en première période et a manqué de la tête un joli centre de Youssef En-Neyri (18e), qui a manqué sa tête.

À LIRE AUSSIFootball : le [...] Lire la suite