« C’est plus facile d’entrer à Normale Sup que d’intégrer l’équipe de France »

Olivier Giroud (de face) et Kylian Mbappé (de dos), deux attaquants de l'Equipe de France de football, qui s'apprêtent à entrer en lice ce soir.  - Credit:Franck Fife/AFP
Olivier Giroud (de face) et Kylian Mbappé (de dos), deux attaquants de l'Equipe de France de football, qui s'apprêtent à entrer en lice ce soir. - Credit:Franck Fife/AFP

L'heure de vérité approche pour l'équipe de France de football. La bande de Didier Deschamps affronte ce soir l'Australie pour son premier match à la Coupe du monde au Qatar. Bien qu'auréolés du statut de champion du monde en titre, les Français sont loin d'être les grands favoris de ce tournoi. Cela ne les empêche de susciter une forte attente dans la population française, elle qui a célébré ses Bleus en héros après les titres mondiaux et européen de 1998, 2000 et 2018. François da Rocha Carneiro, historien spécialiste de l'équipe de France, auteur d'Une histoire de France en crampons (éditions Le Détour, 2022), analyse dans un entretien au Point la relation singulière entre les Français et leur équipe nationale.

Le Point : L'équipe de France est très attendue au Qatar après son sacre mondial en Russie, il y a quatre ans. Depuis quand la sélection nationale suscite-t-elle un tel intérêt populaire ?

 - Credit: ©  Stéphane Dubromel /Hans Lucas
- Credit: © Stéphane Dubromel /Hans Lucas
 - Credit: ©  Stéphane Dubromel /Hans Lucas
- Credit: © Stéphane Dubromel /Hans Lucas

François da Rocha Carneiro, historien spécialiste de l'équipe de France. © Stéphane Dubromel /Hans LucasFrançois da Rocha Carneiro : Il faut remonter aux années 1980. Peu avant cette période, l'équipe de France était plutôt considérée comme la championne du monde des matchs amicaux. Elle était très douée pour gagner lorsqu'il n'y avait pas d'enjeu. Tout change cependant en 1982, au Mondial en Espagne. Les Bleus, emmenés par le sélectionneur Michel Hidalgo et son capitaine Michel Platini, franchissent les tours et se hissent jusqu'en demi-finale. Un exploit. I [...] Lire la suite