Coupe du monde de football: le Qatar au défi de l’accueil et de la sécurité

AP - Rob Harris

La Coupe du monde qui débute dimanche 20 novembre au Qatar est la première organisée au Moyen-Orient. C’est un tout petit pays de 3 millions d’habitants qui s’apprête à accueillir 1 million de visiteurs pendant les quatre semaines du tournoi. Parmi les défis attendent qui le Qatar dans les prochaines semaines, celui des capacités d’hébergement et celui de la sécurité.

De notre envoyé spécial à Doha,

En douze ans de préparatifs, le riche émirat gazier a bâti ou rénové les 8 stades qui accueilleront les matches. Un métro et un tramway sont apparus à Doha, la capitale, et même une ville nouvelle autour du stade qui accueillera la finale.

►À lire aussi : Qatar: «Pour la Coupe du Monde, c’est prêt, mais il y aura encore du travail ensuite»

La vaste salle ressemble à celles où l’on contrôle le décollage des fusées : mêmes écrans géants, mêmes rangées d’ordinateurs derrière lesquels sont assis des techniciens. Mais ici, ce sont les 8 stades de la Coupe du Monde que l’on scrute en temps réel. Quelque 20 000 caméras sont braquées sur chaque recoin, des tribunes au parking.

Analyser les mouvements de foule par l'intelligence artificielle

Selon nos interlocuteurs, aucune Coupe du monde n’a bénéficié de technologies aussi avancées. Pour la sécurité de la compétition, le Qatar a aussi reçu du renfort, notamment des policiers venus de Turquie, de France ou du Royaume-Uni.

Des mobil-homes dans le désert


Lire la suite sur RFI