Coupe du monde tous les deux ans : comment Arsène Wenger défend son projet controversé

·1 min de lecture

Arsène Wenger n’est pas prêt d’en avoir fini avec le football. Le rôle de l'Alsacien de 71 ans au sein de la FIFA le confirme : entre l’émergence de nouvelles règles, la formation des joueurs et entraîneurs, l’ancien manager d’Arsenal planche depuis six mois sur une réorganisation du calendrier mondial avec comme objectif d'organiser une grande compétition internationale tous les ans. Mardi, lors des journées de l'arbitrage La Poste, il a réaffirmé cette position controversée.

Lorsque cette proposition a été émise, en septembre dernier, les débats se sont immédiatement enflammés. Une Coupe du monde tous les deux ans semble, aux yeux de beaucoup de fans et de personnalités du monde du football, impossible. Mais à côté de ça, Arsène Wenger propose également de changer le calendrier international, surtout au profit des clubs : "Qu’un club paye des joueurs au prix auquel ils les payent aujourd’hui et qu’ils ne puissent même pas les utiliser, je trouve cela illogique. Ce n’est pas tenable à la longue."

Réduire le nombre de matches

Pour y remédier, Arsène Wenger propose de regrouper les matchs internationaux sur une seule et même période. "La Coupe du monde, c’est sept matches. Aujourd’hui, on fait dix matchs de qualifications. Si vous allez en finale, vous faites donc 17 matches. Ce que je propose, ce sont six matches de qualifications, avec éventuellement des play-offs, donc sept matches, en plus des sept matches de la Coupe du monde." La formule Wenger réduirait par conséquent l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles