Coupe du monde 2023 : Sébastien Chabal et un autre ancien rugbyman soupçonnés de trafic de billets

© Adil Benayache/SIPA

Si les aficionados du ballon ovale se sont arrachés les 2,6 millions de billets mis en vente pour la Coupe du Monde de Rugby 2023, qui se tiendra en France du 8 septembre au 28 octobre prochain. Selon les informations dévoilées vendredi par Le Parisien , certains de ces précieux tickets auraient été « détournés » du système de vente traditionnel, au profit de l'entourage de l’ancien directeur général du comité d’organisation, Claude Atcher. Accablé par deux enquêtes de L'Équipe, dont la première avait conduit à son licenciement en octobre pour « pratiques managériales alarmantes », l'homme fait depuis l'objet d'une enquête préliminaire pour des infractions présumées de favoritisme, trafic d’influence et corruption, ouverte par le Parquet national financier. Au fil des perquisitions et auditions, des irrégularités ont été dévoilées quant à l'acquisition de billets pour la compétition internationale. Deux anciens rugbymen auraient profité de ces « largesses ».

L'ancien joueur du XV de France et ambassadeur de l'événement, Sébastien Chabal, est soupçonné d'avoir acheté une centaine de billets, en dépit des règles fixant une limite de huit places par salarié du comité d'organisation. Une information confirmée par une source proche de l'enquête auprès de l'Agence France-Presse : « Des questions se posent sur l'hypothèse d'un trafic de billets mais rien n'est établi à ce stade. » Autre sportif incriminé : Henri Mioch. Le chargé de mission pour l'organisation de la Coupe du monde...


Lire la suite sur LeJDD