Coupe du monde 2022 : qu'est-ce que la «malédiction du vainqueur», dont les Bleus se méfieront ?

© FRANCK FIFE / AFP

Avantage ou désavantage ? Les Bleus arrivent à la Coupe du monde 2022 au Qatar dans la peau des champions du monde en titre, quatre ans et demi après leur victoire en finale de l'édition russe face à la Croatie (4-2) . Un statut qui fait de l'équipe de France l'une des nations les plus surveillées dans ce début de compétition. Mais ce statut a porté malheur aux trois dernières équipes championnes du monde en titre, et également... aux Français, en 2002.

 

>> Retrouvez le Journal de la Coupe du monde 2022 tous les jours sur Europe 1, radio officielle

Les trois derniers champions éliminés dès le premier tour

Cette malédiction se traduit par une élimination prématurée d'une nation tenante du titre lors de la phase de groupe du Mondial suivant. Et elle court depuis l'édition 2010. En Afrique du Sud, alors que l'équipe de France, finaliste quatre ans auparavant, est en plein fiasco, l'Italie vainqueur en 2006 est sortie dès le premier tour (deux matches nul, une défaite) dans une poule F pourtant largement à sa portée (Paraguay, Slovaquie, Nouvelle-Zélande).

L'Espagne remporte en Afrique du Sud sa première Coupe du monde, puis gagne un deuxième Euro d'affilée en 2012. Au sommet du football mondial, la Roja s'écroule pourtant dès la phase de poules du Mondial brésilien en 2014, avec une terrible défaite 5-1 d'entrée face aux Pays-Bas. Sergio Ramos et ses partenaires quittent la compétition sur un bilan d'une victoire pour deux défaites, et laissent le champ libre à l'Allemag...


Lire la suite sur Europe1