Coupe du monde 2022: où en est le football au féminin au Qatar?

REUTERS - JOHN SIBLEY

Du 20 novembre au 18 décembre, les caméras seront braquées sur le Qatar, pays organisateur de la Coupe du monde masculine. Depuis plus de dix ans, cet émirat du golfe persique a investi sans compter dans le ballon rond, à travers ce Mondial 2022 notamment. Pourtant, le football féminin ne semble pas avoir vraiment profité de tous ces investissements et de cet élan.

Le 18 octobre 2010, l’équipe nationale féminine de football du Qatar disputait le premier match de son histoire (une défaite 17-0 face à Bahreïn). Le 2 décembre 2010, le Qatar était choisi pour organiser la Coupe du monde masculine, en 2022.

Douze ans plus tard, le petit émirat s’apprête à accueillir des dizaines de milliers de supporters du monde entier. En revanche, sa sélection féminine a disparu des radars depuis avril 2014 et un quinzième match (une défaite 8-2, toujours face à Bahreïn). À tel point que celle-ci ne figure même plus au classement de la Fédération internationale de football (Fifa) depuis fin 2015.

Alors, les Maroon Ladies – surnom des joueuses de l’équipe féminine – ont-elles été créées uniquement pour donner une belle image à la candidature du Qatar, en 2010 ? « Je ne sais pas si nous avons été créées uniquement pour la Coupe du monde. Moi, j’étais simplement contente de jouer au football, souligne Suaad Salim Al Hashimi, capitaine d’une équipe nationale en sommeil. Tout le monde peut voir que nous n'avons pas joué depuis longtemps. Seulement à des compétitions locales. Donc, je ne peux pas dire que nous existons ».

L’équipe nationale féminine dans une zone grise


Lire la suite sur RFI