Coupe du monde 2022: avec le Maroc en embuscade, les quarts de finale promettent des étincelles

© REUTERS / BERNADETT SZABO

Les Lions de l’Atlas peuvent-ils briser l’hégémonie de l’Europe et de l’Amérique du Sud à la Coupe du monde 2022 ? La tâche sera compliquée. Cependant, le Maroc a déjà créé la surprise : d’abord en arrivant en tête du groupe F dans la phase de poules, puis en battant l’Espagne en 8e de finale.

Le Maroc s'invite au festin en tant que grande surprise dans le « top huit » de la Coupe du monde 2022. La victoire historique aux tirs au but, mardi 6 décembre contre l'Espagne (0-0 a.p., 3-0 t.a.b.), a bouleversé un tableau final où jusque-là les grandes nations avaient tenu leur rang, du Brésil à l'Argentine en passant par la France ou le Portugal.

C'est un accomplissement historique pour le Maroc, qui égale la meilleure performance d'une nation africaine lors d'un Mondial et peut désormais espérer rejoindre un dernier carré inédit.

« C'est historique pour le Maroc, c'est historique pour l'Afrique. On avait dit qu'on était venus pour représenter l'Afrique, on a vu que notre niveau avait augmenté », a savouré le sélectionneur marocain Walid Regragui au micro de beIN Sports.

► À lire aussi : Coupe du monde 2022: la soirée magique de la «famille» de Walid Regragui

Lors de la Coupe du monde 2018, les quarts de finale s'étaient résumés à un bras de fer entre l'Europe et l'Amérique du Sud. Quatre ans plus tard, le Maroc a rompu ce duopole, même si le nombre de nations européennes qualifiées (5 sur 8) alimente le risque de voir la mainmise du Vieux Continent se poursuivre, comme à chaque édition depuis 2002.


Lire la suite sur RFI