Coupe du monde 2022 : un journaliste danois menacé en plein duplex au Qatar

© KARIM JAAFAR / AFP

Rasmus Tantholdt était en direct pour sa chaîne danoise, TV2, depuis une rue de Doha, la capitale du Qatar, lorsqu’il est interrompu par des services de sécurité locaux. Un des hommes met sa main sur la caméra pour signifier une interdiction de filmer. On y voit et entend alors le journaliste défendre son droit de travailler, il leur dit : "Vous avez invité le monde entier, pourquoi ne pourrions-nous pas filmer dans un lieu public ?".  Puis il montre son accréditation, c’est-à-dire son autorisation officielle pour filmer. Ça ne semble pas convaincre les agents. L’un d'eux tente de saisir le matériel avant que la vidéo ne s'interrompe.

>>Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Ce n'est pas un pays libre et démocratique"

Des images qui ont depuis tourné en boucle sur les réseaux sociaux. Rasmus Tantholdt, le journaliste, a indiqué avoir ensuite reçu des excuses des autorités : du bureau international des médias au Qatar et du comité suprême. Il a aussi ajouté : "On peut dire que ces agents ont mal compris la situation, mais ça en dit long sur ce qui se passe au Qatar. On peut y être attaqué et menacé quand on fait un reportage en tant que média. Ce n’est pas un pays libre et démocratique ."


Lire la suite sur Europe1