Coupe du monde 2022 : Enorme chute d'audience en Allemagne pour leur premier match




Bande-annonce de la Coupe du monde de football sur TF1





 - Abaca
Bande-annonce de la Coupe du monde de football sur TF1 - Abaca

Seulement 9,23 millions d'Allemands ont regardé hier après-midi la défaite de l'équipe d'Allemagne face au Japon dans le cadre de la Coupe du monde de football au Qatar.

Un boycott allemand du Mondial ? Ce matin, la chaîne de télévision publique allemande ARD a publié les audiences du premier match de la Coupe du monde de football de l'Allemagne. A la surprise générale, ce sont les Japonais qui ont vaincu la Mannschaft sur un score de 2 buts à 1, à 14h heure allemande. Si nos voisins outre-Rhin ont été abasourdis par le résultat final, ils peuvent l'être également en voyant les audiences du match.

Plus de 15 millions de téléspectateurs en moins pour le premier match des Allemands

Selon un chiffre relayé par l'AFP, ils n'étaient que 9,23 millions d'Allemands à suivre le match hier après-midi. La part de marché s'est élevée à 59,7% de l'ensemble du public. Si les audiences restent importantes, elles sont en chute libre par rapport à la Coupe du monde de 2018 en Russie. Il y a quatre ans et demi, le premier match de l'équipe d'Allemagne s'était conclu par une défaite 1 but à 0 face au Mexique. Ceux qui étaient champions du monde en titre avaient été regardés par... 26 millions de téléspectateurs. A l'époque, la part de marché s'était élevée à 81,6% du public. La rencontre avait eu lieu à 17h heure allemande.

Déjà, l'audience en Allemagne du match d'ouverture entre le Qatar et l'Equateur avait été décevante. Seulement 6,21 millions de téléspectateurs avaient assisté à la défaite du pays organisateurs, pour une part d'audience sous les 30% du public. A...

Lire la suite


À lire aussi

"C'est notre obsession" : La radio mise plus que jamais sur les réseaux sociaux pour attirer les jeunes
Gérald-Brice Viret "comprend les gens qui n'aiment pas Cyril Hanouna"
"Honte à toi 'Libération'" : Carla Bruni fustige le quotidien après son enquête sur l'affaire Sofiane Bennacer